AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nous ne sommes que des passagers dans un train où on ne sait pas quand il s'arrêtera (Pv : Nefereth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda
Guerrier du bien
Guerrier du bien
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Nous ne sommes que des passagers dans un train où on ne sait pas quand il s'arrêtera (Pv : Nefereth)   Mer 30 Juin - 14:53

Le soleil était haut dans le ciel, il n'y avait aucun nuage dans le ciel. Zelda marchait tranquillement à côté de sa jument, Océane. A quelque mètres devant elles marchaient Altos, son museau à terre. le loup releva la tête, et partit en courant dans les bois. Il avait trouvé leur déjeuner, une fois qu'il aurait attrapé sa proie et qu'il aurait tué, il reviendrait. Un vingtaine de minutes s'écoula, puis le jeune loup revint avec un lièvre au pelage brun dans sa gueule. La rousse sourit en voyant le butin. Elle pourrait certainement vendre à un bon prix la peau de l'animal, et la viande pourrait peut être tenir une journée ou deux. La jeune fille savait qu'elle ne manquerait jamais de viande grâce à Altos. Elle avait recueillit le loup, quelques années plus tôt, à ce moment là il n'était qu'un simple louveteau orphelin ; elle n'avait jamais eu besoin de dresser un animal grâce au don qu'elle avait reçut des dieux, elle pouvait parler aux animaux. Mais pour ceux qui n'avait pas eu le privilège d'avoir ce don il n'entendait que les bruits que font les animaux pour s'exprimer. Les seuls personnes qui pouvaient la comprendre étaient les divinités. La jeune guerrière ignorait qui parmi les dieux lui avait donné ce don, mais elle n'allait pas s'en plaindre.

Elle trouva un endroit où il y avait un arbre à terre, elle réunit des pierres pour que le futur feu ne s'étende pas. Elle ramassa du bois et en quelques minutes des flammes s'élevèrent. Elle enleva la peau du lièvre et pris un morceau de bois. Elle installa le lièvre pour le faire cuire. En attendant, elle sortit de son étui en cuir, sa flûté en ivoire. Elle joua un air festif, pendant que l'odeur du lièvre entrain de cuire s'élevait.


Océane s'était allongée et somnolait tranquillement au soleil, pendant que Altos était reparti dans les bois sans but précis.


Dernière édition par Zelda le Ven 18 Mar - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://rpgxmen.forumactif.com/forum.htm
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Nefereth Selena
Cavaliers solitaire
Cavaliers solitaire
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 04/05/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Nous ne sommes que des passagers dans un train où on ne sait pas quand il s'arrêtera (Pv : Nefereth)   Mer 30 Juin - 22:25

    Toujours solitaire, errant au hasard des pas de Kathir, Nefereth finit par arriver dans une forêt. Elle observa les alentours, songeuse. Ici, ça serait parfait pour se reposer un moment. Après deux jours à chevaucher non-stop, on était un peu fatigué.

    En effet, les deux jours précédents, elle s'était aventurée jusqu'aux limites de la Grèce. Quelques batailles sans gravité l'avaient retardé. Des brigands en quête de proie facile s'étaient dit qu'une jeune femme seule le soir, chevauchant loin des villes, était l'une de ces proies. Evidemment, elle les avaient vite détrompés. Mais ils étaient cinq ou six et elle avait dû ruser pour s'enfuir car elle ne pourraient pas les avoir tout les six. Elle avait également dû pousser Kathir au maximum afin de les distancer.

    Résultat, elle et Kathir avaient chevaucher toute la nuit sans s'arrêter. Et toute la matinée. Affamée, elle se demandait si elle aurait le courage de chasser. Kathir lui n'avait pas de problème. Il pourrait brouter sans problème les herbes qui parsemaient la forêt. Et si elle avait de la chance, elle aurait un ruisseau là où elle s'arrêterait et ils pourraient boire.

    Soudain, Kathir hennit et se cabra. Un loup se trouvait devant eux. Nefereth s'accrocha à Kathir et essaya de chuchoter des paroles d'apaisement. Finalement, il se calma. Le loup restait en face d'eux. Nefereth, doucement, se laissa glisser à bas de l'étalon. Elle laissa Kathir s'éloigner comme il était mal à l'aise avec le loup. Nefereth, elle, s'approcha doucement.Elle était curieuse envers tout les animaux. Et particulièrement ce loup. Elle avait oublié sa faim et sa fatigue.

    Mais, alors que le loup s'éloignait d'elle, elle se dit qu'elle ne devrais pas rester face à un animal sauvage. Après tout, s'il se sentait en danger, il l'attaquerait. Or, dans l'état où elle l'était, elle ne pourrait pas le repousser. Alors, elle se leva et laissa le loup en paix. Elle remonta à cheval et passa à proximité du loup sans qu'il ne l'attaque. Elle lui jeta un dernier regard avant de s'enfoncer plus avant dans les bois.

    Finalement, un coin d'eau attira Kathir de lui-même. Elle descendit à terre, laissant Kathir s'abreuver de lui-même. Elle, elle n'avait pas la force de chasser. Elle mangerait après s'être reposée. Là, elle serait plus en forme donc pourrait chasser quelque chose comme un lièvre ou un oiseau.

    Mais, alors qu'elle s'avançait un peu plus loin, elle sentit une odeur de viande qui cuit. Se demandant qui est-ce qui pouvait bien être en train de faire à manger ou même de manger. Elle irait chasser un bout et selon si la personne était d'accord, elle pourrait manger avec. Sa solitude lui pesait un peu.

    Elle vit un feu avec un lièvre qui cuisait. Et plus loin, une jeune femme allongée au soleil.

    Elle marcha sur une grosse branche et, maladroite, glissa et finit par se cogner contre un tronc. Jurant, elle se releva et se massa le genou. Elle était habillée avec un pantalon de toile, une chemise trop grande pour elle, et des bottes de cuir montant jusqu'à ses genoux. Elle vérifia que son pantalon n'était pas troué puis adressa un salut à la demoiselle.


    _ Excusez-moi, je ne voulais pas vous déranger. Vous êtes seule ici ?
Revenir en haut Aller en bas
http://marauders.vampire-legend.com/forum.htm
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Zelda
Guerrier du bien
Guerrier du bien
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Nous ne sommes que des passagers dans un train où on ne sait pas quand il s'arrêtera (Pv : Nefereth)   Ven 18 Mar - 21:24

La rouquine joua quelques airs avant de remettre dans son étui en cuir la flûte faite en ivoire qu'elle avait eu comme cadeau. Elle s’allongea et ferma les yeux profitant des rayons du soleil, sur sa peau, certes elle ne bronzerait pas, mais n'aurait pas de coup de soleil, elle voulait juste profiter de la chaleur bienfaitrice de celui-ci. Elle rêvassa jusqu'à ce qu'un bruit la fit bondir d'un coup sur ses pieds tout en tirant en même temps son épée de son fourreau. C'était un bruit de branche qui se casse. Elle dirigea son regard émeraude vers sa provenance et put voir qui avait l'avait produit. En l’occurrence une femme, qui se relevait. L'inconnue était habillée d'un pantalon fait de toile, d'un haut qui avait l'air bien trop grand pour elle, et de bottes montantes. Elle la salua. La jeune fille aux cheveux couleurs de feu remarqua que l'inconnue avait l'air fatigué. Était-elle à pied ? Faisait-elle son chemin sans cheval ? :

-Avant toute chose qui êtes vous ? Et pour répondre à votre question oui je seule ... je me nomme Zelda.

La jeune fille ne voulait pas être agressive, la preuve elle avait parler calmement sans aucune agressivité juste qu'elle n'était qu'une simple adolescente, qui était seule sur les routes avec pour seuls compagnon sa jument et un jeune loup, et qui recherchait une personne, une personne qui avait tué un être cher à ses yeux. Celui qui faisait battre son cœur. Alors, elle voulait juste des renseignements sur cette personne qu'elle ne connaissait pas :

-Voulez-vous partager le lièvre ? Où allait vous ? Asseyez vous. Je suis désolée pour la réaction que j'ai eu en vous apercevant mais on ne sait pas qui peut on peut rencontrer sur les chemins et surtout dans les forêts.

Elle esquissa un sourire bienveillant, un peu pour s'excuser de sa réaction. C'est pas vraiment comme çà que l'on peut engager une bonne conversation quand on se montre agressif. Bon, elle restait bien sur toujours sur ses gardes on ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://rpgxmen.forumactif.com/forum.htm
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous ne sommes que des passagers dans un train où on ne sait pas quand il s'arrêtera (Pv : Nefereth)   

Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
 

Nous ne sommes que des passagers dans un train où on ne sait pas quand il s'arrêtera (Pv : Nefereth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Xena Univers :: Section Rôle Play de L'Univers de Xena et Gabrielle :: Europe :: Grèce Antique :: Chemin - Forêt-