AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lors d'un détours avant la ville (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aphrodite
Déesse du bien
Déesse du bien
avatar

Messages : 390
Date d'inscription : 24/09/2009
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Adore faire tourner les coeurs des hommes
Humeur : Changeante

MessageSujet: Lors d'un détours avant la ville (libre)   Lun 15 Nov - 18:18

Avant d'arriver dans les grandes villes, pleins de villages de passage les entourent, chacun remplis de ses mystères et de ses aventures tout comme celui-ci .

      A force d'arpenter le sol de l'Olympe, voyant un temps pas trop maussade, s'ennuyant de part ce calme cette sérénité un peu trop pesante à son gout, Aphrodite eut un gros soupir. Marchand de long en large de son palais (temple), se brossant les cheveux avec un peigne fait en bois de cèpe de vigne tremper dans de l'or, réfléchissant (et oui cela lui arrive de temps en temps dommage que ce n'est pas plus souvent !) à comment s'occuper de sa journée.
      S'arrêtant de temps en temps quand une idée s'illumina, reprenant ses pas quand cette idée ne lui plaisait pas. Il est vrai que d'être une Déesse de l'Amour ne doit pas être simple, facile tout les jours. Après une bonne quantité de va et viens elle s'écria :


      - Eurêka ! J'ai trouver ! Je vais prendre l'apparence d'une guerrière, oui mais une guerrière qui ne se fasse pas trop remarquée...

      Se grattant la tête avec son index gauche dans un air pensif, avec un sourire légèrement narquois, les yeux pétillants de malice, elle dit :

      - Je vais me déguiser en une simple femme avec des habits de guerrière en dessous, comme cela ni vue ni connu ! Par contre il va falloir que je change mon visage ainsi que mes cheveux sinon, je risque de me faire repérer, Voyons voir...!

      Tout en se tapotant la joue toujours avec son index de la main gauche,elle eut enfin une idée qui lui traversa l'esprit, elle envoya ses cheveux en avant, les secoua fortement puis, avec un grand coup de tête en arrière remis la tête droite, a ce moment là, Aphrodite n'était plus blonde mais, une jolie femme brune, certes, pas aussi belle que la déesse qui lui a emprunter ce corps et ce visage.
      Ne s'étant pas encore vue dans une glace, la semi-déesse, se dirigea vers l'un d'eux, se regardant sur toutes ses formes ce que le miroir lui renvoyait lui plut fortement.


      - Belle, raffinée, élancée hum... muscles bien dessiner sa me plait ! Je crois bien que je suis prête... Ro non zut, je n'ai pas penser a une armes mais quelle idiote je fais...! (regardant autour d'elle) Oui ! Un arc ! C'est bien un arc ! quoiqu'il arrive c'est sois l'arc ou rien ... Bon maintenant je suis prête a visiter un de ses villages entourant la Grèce !

      Aphrodite satisfaite de sa magie, partie fouler la terre des mortels, elle traversa bois et forêt sans encombre. Lors d'un détours d'un chemin, amenant à ce qui paraissait à un petit village, son attention fut attirée par des voix sourdes, ne sachant pas si s'était une dispute ou une bagarre, avec précaution, ne voulant pas attiré l'intention, elle se cacha derrière un bosquet. et tendit l'oreille. C'était trois hommes, l'un d'entre eux donnait l'impression de s'être battu car il avait quelques entailles sur les bras, il s'adressait aux deux autres demandant son chemin afin de pouvoir se faire soigner. L'un des deux hommes restants, avait l'air un peu émécher comme s'il avait trop bu, le troisième était près a les aider en les soutenant, donc visiblement rien de grave ou dangereux.
      Une fois rassurée, Aphrodite sortie de sa cachette et repris gentiment son chemin en murmurant :


      - De loin, il avait l'air petit ce village mais de près, il parait beaucoup plus grand !
      Par ou je vais bien pouvoir commencer ma visite ? Vais je croiser des personnes que je connais ? Je verrais bien ! Allez, je continu la visite !



      Ah! L'Amour avec un grand A !




Dernière édition par Aphrodite le Jeu 20 Jan - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Atalante
Guerrier
Guerrier
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 29
Localisation : Au Nord de la Grèce
Emploi/loisirs : Chasseresse
Humeur : Nerveuse

MessageSujet: Re: Lors d'un détours avant la ville (libre)   Ven 19 Nov - 15:05

Atalante et Léandra voyageait depuis un long moment à travers la Grèce, pour tout dire, elle s'était rapprochait de l'empire de Sparte, par Corinthe et le pont de terre qui permettait de passé de l'attique au Péloponnèse était à quelque jours de là. Cette ville était très connu pour son temple voué à Aphrodite, comme Athènes pour Athéna. Elles avaient décidée de faire route pour le Péloponnèse, Léandra voulait voire Sparte, et Atalante était bien curieuse, de ce que la ville était devenue en son absence. Les deux femmes marchaient donc tranquillement dans la campagne.

Elles étaient tomber sur des marchants d'esclaves, la conclusion de cette rencontre fut la libération d'esclaves et le chômage technique pour les marchants, la cause de leur désagrément fut de croire pour réduire en esclavage deux inconnue qui croisent leur chemin.


Atalante regardait le village au loin qui se rapprochait d'elles à chaque pas. Elle se demandait si elles devrons passer la nuit dans se village ou pas. Léandra dévorée des yeux le paysage qui défilé sous ses yeux. Elle regardait sa mère toujours aussi soucieuse, elle se demandait toujours se qui avait amenait sa mère à la retenir prisonnière dans cette forêt. Une petite précision intéressante sur la forme physique de nos deux aventurières, elles sont sous leur formes féline, c'était deux lionnes d'une taille énorme, la plus âge était aussi grande qu'un cheval, des lions de cette taille, n'avait plus arpenté ces terres depuis plusieurs milliers d'années.

Elles marchaient à travers les pâturages, jouant à chassé les moutons où les vaches des fermiers de la région. Elles avaient tout leur temps et ne fessait attention seulement à ne reprendre leur forme humaine qu'à l'abri des regard. Elles évitaient bien sûr sous cette forme de bête sauvage, les habitations humaines, pour ne pas terrifié leur pauvres habitant.

C'était au moment de rechercher un lit pour dormir qu'elles c'était glissé discrètement, en posant leur cousiné lentement sur le sol, dans le dos d'une voyageuse, une guerrière brune avec un arc qui se dirigeait elle aussi vers le village. Elles n'avaient pas encore envie de reprendre leur forme humaine, pour tout dire, leur relation sous cette forme féline était meilleur que sous leur forme mortelle. Atalante et Léandra formaient un puissante paire de chasseresses aussi douer pour la chasse que joueuses. Et cette pauvre guerrière avec qu'une seul arme, un arcs sans flèches, va devenir leur prochaine victime de leur facétie. Elles n'étaient qu'a quelques mètres de leurs cibles, qui devait les avoirs enfin entendu arrivaient dans son dos...
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Aphrodite
Déesse du bien
Déesse du bien
avatar

Messages : 390
Date d'inscription : 24/09/2009
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Adore faire tourner les coeurs des hommes
Humeur : Changeante

MessageSujet: Re: Lors d'un détours avant la ville (libre)   Ven 17 Déc - 2:29

      Continuant son chemin en direction de ce village, regardant la flore l'entourant Aphrodite ni ne senti ni remarqua le danger qui la guettait derrière elle... Joyeuse presque euphorique, elle se prit a suivre un gros papillon ayant un mélange de couleur turquoise rose violet qui se dirigeait vers une grosse fleur jaune, il s'y posa avec grâce... Tout en l'observant elle leva les yeux au loin et là elle vit un étang... Il faisait chaud. D'un pas souple et décidée elle prit le chemin de cet étang, l'eau devait être fraîche, malheureusement pour Aphrodite elle n'avait pas penser de prendre une gourde... Avec un peu de magie en claquant des doigts il ne lui serait pas difficile d'en faire apparaître une.

      - Ahhhh! Avec cette chaleur, je vais enfin pouvoir me rafraîchir un peu. (Se dit elle. )
      Je suis vraiment une tête de linotte ! J'ai oublier de prendre une gourde !


      Regardant à droite, à gauche ainsi que devant elle, ( mais pas derrière elle ), elle claqua ses petits doigt et fit apparaître une gourde... Elle s'approchât du bord de l'eau regardant son reflet dans celle-ci faisant une petite moue satisfaite... Plongeant sa gourde dans l'eau afin de la remplir complètement, elle se décida a passer ses doigts dans l'eau, ferma le creux de sa main dans le but d'emprisonner un peu d'eau, puis, passa le liquide frais derrière sa nuque, elle recommença plusieurs fois en se rafraichissant ainsi bras, épaule, cuisse et mollet, quand tout à coup, elle se sentit observée... Dans un geste rapide, elle se retourna et vit devant elle deux grandes lionnes presque aussi grande que pouvait être un cheval.

      Légèrement tétanisée, elle regarda les deux fauves droit dans les yeux guettant le moment précis ou les lionnes auront décider de lui sauter dessus... Cela faisait des années et des années que Aphrodite n'avait revue de tel animal, elle savait de par ses connaissances que dans la peau de ses fauves ce cachait un être humain... Restant sur ses gardes elle continua a fixer dans les yeux les deux fauves et leur dit :


      - Bien le bonjour belles lionnes ! Si votre intention est de faire de moi votre plat de résistance, je ne vous le conseil pas, pas que je ne sois pas comestible loin de là, mais, il faut que vous sachiez, que je suis Aphrodite Déesse de l'Amour, donc, si vous voulez toujours me croquer vous risquez de vous casser les dents ! De plus vous vous risquerez à subir mes foudres.


      Sans attendre leurs réponses ou gestes, Aphrodite claqua des doigts et disparues dans un élan dorer... Comme par magie elle se retrouva derrière les fauves et non plus devant celles-ci.

      - Avez vous quelque chose à me dire ? Si c'est un bon gigot qu'il vous faut, dites le moi et je vous le ferais parvenir !
      D'ailleurs a qui ai-je l'honneur ?





      Ah! L'Amour avec un grand A !
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Atalante
Guerrier
Guerrier
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 29
Localisation : Au Nord de la Grèce
Emploi/loisirs : Chasseresse
Humeur : Nerveuse

MessageSujet: Re: Lors d'un détours avant la ville (libre)   Lun 10 Jan - 19:56

Je suis vraiment une tête de linotte ! J'ai oublier de prendre une gourde !

Atalante sourit mentalement, ainsi que Léandra, la femme qu'elle suivait était bien étrange. Puis quand elle la vit faire apparaître une gourde en claquant des doigts. Lenneä devina que c'était une déesse. Léandra sursauta, et se rapprocha de sa mère, un peu inquiète. Mais Atalante détailla la déesse, elle ne lui disait aucune de celle qu'elle avait vu, ni la représentation qu'elle ce fessait de certaine, il y avait peut-être Thétis, une déesse Crétoise. Mais en la voyant se regardait dans l'eau, puis la façon, qu'elle avait après d'hydraté sa peau, elle eu un doute...

Atalante se demanda si ce n'était pas, celle à qui elle pensé, mais étrangement, elle l'avait jamais vu avec un arc, et elle était blonde. La déesse se retourna, elle les avait surement sentit approchée. Atalante fit signe à Léandra de ne pas bougé et de reste attentif au moindre geste provenant de sa part. Mais celle-ci, était surement surprit d'être devant deux lionnes. Atalante ne bougea, pas bien, qu'elle aurait surement put blessée, mais pas tué la déesse. Elle avait déjà exécuté un dieu-mineur qui gêné Démétére, elle et son marie avait chassé le dieu, et l'avait mit dans un sale états, la déesse n'avait eu qu'a lui lançais un éclaire pour le tué. C'était pas un souvenir des plus joyeux. Puis la déesse parla enfin, elle dit :


- Bien le bonjour belles lionnes ! Si votre intention est de faire de moi votre plat de résistance, je ne vous le conseil pas, pas que je ne sois pas comestible loin de là, mais, il faut que vous sachiez, que je suis Aphrodite Déesse de l'Amour, donc, si vous voulez toujours me croquer vous risquez de vous casser les dents ! De plus vous vous risquerez à subir mes foudres.

Atalante ronronna, elle avait comprit que c'était la déesse de l'amour grec, Léandra regarda sa mère, puis surveilla la déesse. Elle ne savait quoi faire. Atalante se demanda se que la déesse de l'amour, allait faire, puis la voyant claqué de doigt... et la voyant disparaître, elle se retourna sur elle-même. La déesse avait choisit de l'éloigné un peu d'elles et de garder un petit avantage. Léandra grogna, et imita sa mère, et regarda la déesse, celle-ci ne semblait pas menaçante. Comme pour confirmé, ses pensés, Aphrodite continua à parler :

- Avez vous quelque chose à me dire ? Si c'est un bon gigot qu'il vous faut, dites le moi et je vous le ferais parvenir !

Léandra sourit, elle en salivait déjà. Elle pensa tellement fort, que la déesse de l'amour avait surement comprit que Léandra voulait bien un gigot, mais surement un gros. Atalante sourit, et s’approcha légèrement de la déesse. Elle la renifla, et garda en mémoire son odeur. Elle regarda sa fille et gronda, elle voulait qu'elle se contienne un peu mieux... On dirait un lionceau...
D'ailleurs a qui ai-je l'honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Aphrodite
Déesse du bien
Déesse du bien
avatar

Messages : 390
Date d'inscription : 24/09/2009
Localisation : Partout
Emploi/loisirs : Adore faire tourner les coeurs des hommes
Humeur : Changeante

MessageSujet: Re: Lors d'un détours avant la ville (libre)   Jeu 20 Jan - 9:48

      La plus petite des lionnes paraissait très jeune, ayant un caractère vivace y réfléchit, la Déesse de l'amour était contente de savoir cette jeune fauve prête à bondir accompagner de l'autre lionne qui qu'en a elle était plus calme, plus posée, d'ailleurs celle-ci se rapprocha de plus en plus de la Déesse la reniflant de bas en haut à croire quelle voulait s'imprégner de son odeur *non je dois me faire des idées* une fois son inspection faite elle se retourna vers la jeune fauve en la grondant comme pour lui faire comprendre de ce calmer... Aphrodite attendit que la fauve qui l'avait renifler quelques secondes plutôt retourne la tête vers elle ce quelle fit... La déesse regarda cette magnifique bête droit dans les yeux afin de lui faire comprendre que de son coter elle ne sera pas agressive envers elles...Doucement Aphrodite lui montra sa main, la tendit doucement vers les naseaux de la lionne puis se mit à la caresser de haut en bas de l'entre des oreilles jusqu'à la truffe...
      Toujours aussi doucement elle retira sa main, recula de quelque pas puis, claquant des doigt elle fit apparaitre une table en bois ornée de 4 grandes cuisses de gazelles... Continuant à observer les fauves elle se recula encore et toujours en claquant des doigts elle fit apparaitre pour elle une plus petite table en bois avec un peu de vin rouge accompagner d'une assiette de civet de lapin aux champignons...Gourmandes cette Aphrodite.
      Elle fixa les fauves et leur dit :


      - Vous avez le choix belle lionnes ! Soit, vous manger 2 cuisses chacune et et vous pouvez renouveler la demande cela me fera plaisir de vous en resservir, si non, vous pouvez aussi manger comme moi, mais, à vous de voire laquelle de ses deux propositions vous tenterais le plus ! Il est vrai que un civet de lapin pour vos estomacs doivent être un repas ridicule !
      Vous m'excuserez, j'ai tellement faim que je ne puis attendre plus longtemps pour manger !
      regardant son assiette elle se gratta la tête *Il me manque quelque chose...* - Mais oui...! s'exclama t' elle - Il me manque du pain dit elle avec un sourire gardant toujours un œil sur les fauves pas très loin d'elle, qui surprises de l'exclamation de la Déesse leurs à fait lever leurs têtes regardant avec interrogation celle-ci.

      Aphrodite se demandait si ces deux fauves passait par là par hasard, ou, si elles avaient une mission bien précise, pour l'instant la seule chose qui la préoccupait était de manger à sa faim, ensuite, elle verra bien comment cela se passera avec les deux fauves, de plus, ne s'étant toujours pas présentée, la Déesse ne savait toujours pas qui elles étaient ni d'où elle venait... Timidement entre deux bouchées la déesse leur demanda gentiment :


      - Vous ne m'avez toujours pas dit d'où vous venez et encore moins comment vous vous appeler contrairement a vous il faut le dire mais je pense que si je dois vous parler ou moins que je puisse vous nommer au lieu de simplement vous dire jeune lionne et lionne sage vous ne croyez pas ?

      Intriguée par le silence des lionnes, Aphrodite se remit à ce concentrer sur son repas ne disant plus rien, écoutant l'eau de la rivière, le chant des oiseaux, d'entendre les feuilles frissonner de joie après chaque petit passage d'une brise chaude.


[Hors rpg désolée de t'avoir fait attendre belle Atalante]
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lors d'un détours avant la ville (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
 

Lors d'un détours avant la ville (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Xena Univers :: Section Rôle Play de L'Univers de Xena et Gabrielle :: Europe :: Grèce Antique :: Village de Passage-