AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une vie routinière?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arès
Dieux du mal
Dieux du mal
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Derrière toi, bouh!
Emploi/loisirs : Dieu de la Guerre
Humeur : Tu n'aimerais pas savoir...

MessageSujet: Une vie routinière?   Mar 19 Jan - 22:08

    Le monde des mortels, qu’est-ce que ça pouvait être ennuyeux quand même. Lorsqu’il n’y avait pas de guerre, les gens semblaient complètement tomber dans la routine. Les marchés, les achats des passants, ceux qui se font refouler parce qu’ils n’ont pas d’argents sur eux, enfin tout était semblable à la veille. On savait déjà de quoi serait fait le lendemain. Qu’est-ce que ces personnes pouvaient trouver d’intéressants en vivant cette vie là ? Sachant que la leur prendra fin dans quelques années, n’était-il pas plus judicieux d’en profiter un maximum ? Voilà la raison pour laquelle Arès ne les comprendra jamais. Et aussi, voilà la raison pour laquelle il fait éclater des guerres par-ci, par-là. Ce n’est pas de la cruauté comme tout le monde semble le croire, juste un coup de pousse pour que les mortels ne tombent pas dans l’ennuie. Oui, bon je sais, je ferais un très bon avocat du diable. Arès dans le rôle de l’ange qui ne veut que du bien au reste du monde. Bah voyons, vous me ferez signe quand les poules auront des dents. Quoique, Arès n’a pas toujours été mauvais. Enfin, il y a une période où il avait dû vivre comme un déchet, comme un mortel. La pire période de toute son existence, privé de pouvoirs et faible. Mieux vaut mourir que de vivre une telle chose. Tiens, même au pire de ses ennemis divins, il ne souhaiterait pas ce châtiment. Quoique…. Ca pouvait être drôle de regarder les autres se démener à apprendre à vivre de façon « normale » dirais-je.

    Enfin, là, c’était un tout autre sujet. Le Dieu de la Guerre commençait à croire que ses efforts étaient réduis à néant. Mais baisser les bras et rendre les armes, ne sont pas des façons de faire qu’il connait. Pour savoir pourquoi ces imbéciles n’étaient pas capables de s’entre-tuer, Arès apparut près de ce qui aurait dû être un champ de bataille. Désert, comme beaucoup de champs de bataille, sauf que là, il n’y avait même pas un seul corps gisant sur le sol. Quelle déception. Bientôt, il devra tout faire tout seul. Non mais vous y croyez vous ? Malgré cette vision d’horreur pour le dieu de la guerre, Arès disparut pour réapparaitre dans un village abritant une de ses armées. Son arrivée avait surpris plus d’un soldat d’ailleurs.

    « Où vous vous croyez ?! Ce n’est pas le moment de se reposer alors que la garde de la ville la plus proche est baissée. »

    Inutile de répéter deux fois la même chose. En bonne armée, tous les hommes s’étaient rendus dans la ville voisine pour faire leur travail. Semer la terreur, s’octroyer les terres et surtout abattre le peu de personnes qui auraient la mauvaise idée de vouloir se mettre en travers de leur chemin. Il faut dire que c’était cette troisième partie qui intéressait le plus Arès. D’ailleurs, il apparut au milieu du marché et observa le spectacle qui n’avait pas tardé à commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une vie routinière?   Mar 19 Jan - 22:42

Bien entendu la jeune guerrière devait passer au travers de multiple commerçants pour aller se retaper un peu au niveau de ses armes. D'ailleurs son épée avait besoin de se faire une petite beauté. une sorte de remise en forme. Pour Xéna l'après-midi lui sembla routinier voire répétitive mais bon. A cheval, elle traversa le centre bondé et se bousculant entre eux. Des marchands la regarda et brandit leur marchandise.

*Franchement je n'ai pas que ça à faire moi!!!*

Fichez le camp bande d'imbécile heureux!! Vous m'énerves à la fin là!!

Elle les bouscula pour se faufiler au travers de cette foule et trouva enfin de kiosque des armes.

Bonjour madame comment puis-je vous êtr utile?
Bien aiguisez-moi cette épée finement! Combien cela me coûtera??
Très peu madame!
Bien! Faites vite car je n'ai pas que ça à faire!
Très bien!

Entre temps, elle put remarquer les environs. Des enfants se faisaient la guerre d'autres jouant au lancer de la roche et de qui aura sa lancée la plus loin. Pour elle, impatiente de retrouver son outil car son instinct ressentait une menace non loin d'elle.

Tenez madame! Merci de votre confiance. A très bientôt sur nos terres.

Sans dire un mot, elle reprit son arme et chevaucha son animal pour sontinuer sa route.

Bang!

Un son fit réagir son cheval et ce dernier se mit à bouger frénétiquement! Xéna le maîtrisa en quelques mouvements de contrôle et elle put se rendre sur les lieux. Devant se yeux, une scène de guerre venait d'éclater!!!

Au galop mon cher nous devons aider ces citoyens en danger.

Effectivement une troupe de guerriers vint attaquer le village. Xéna sortit son épée et son chakram puis attaqua sa première victime, puis un second et ainsi de suite. Elle courut d'un bord à l'autre tuant quiconque passant au travers de son chemin. Fière, elle attrappa un des leurs pour leur arracher des informations mais trop tard, il était déjà mort.

*Ah pas de chance!!*

Un homme lui apparut au loin et mis peu de temps pour le reconnaître!!

*Arès encore lui!*

Elle prit une grande respiration et cria:

Alors Arès pas moyen de rester tranquille!! Je sais que c'est toi qui fait encore éclater ses guerres!!! Tu n'as pas changer!!! Alors que deviens-tu??

Gonflé oui! Elle connaissait ce personnage typique ! Un homme ayant pour seul plaisir de provoquer un village en duel!!!
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Hercules
Guerrier du bien
Guerrier du bien
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 28
Localisation : France
Emploi/loisirs : !!!
Humeur : Bonne

MessageSujet: Re: Une vie routinière?   Mer 20 Jan - 12:25

Le bon temps et le calme dans le monde et dans la vie des mortel voila ce qu'aimait Ares. Paisiblement dans son petit train train en quête de menace éventuel, il traversait un petit village sans aucun soucis. Alors qu'il se promenait souriant au passant et qu'il admirait les échoppes de marchandise passant par la gastronomie ou les armes Hercules prenait un plaisir à voir cette paix et ce calme. Un calme bien trop silencieux malgré la foule car les cloches de la tour de guet se met à sonner. Hercules lève les yeux au ciel et commence à parler au dieu par la penser.

*Ha bah faut s'en douter de cela...*

Hercules avance dans les rues en courant mais une horde d'homme armés jusqu'aux dents arrivent en courant et hurlant pour se donner du courage. Un premier viens au niveau d'Hercules pour lui donner un coup d'épée, petit pas sur le coté et hop le bras est attraper, un coup de poing dans le ventre et le corps du mortel vole à travers les airs pour allez s'écraser sur un tas de melon en vente. Puis viens d'autres concurrents qui finissent tous un à un au sol ou dans les airs pour s'écraser. Alors que Hercules défend le village il entend un cris, une voix féminine citant un nom d'un vieille ami, voir même très vieux.

<<Alors Arès pas moyen de rester tranquille!! Je sais que c'est toi qui fait encore éclater ses guerres!!! Tu n'as pas changer!!! Alors que deviens-tu??>>

Hercules se tourne pour voir la source et découvre avec étonnement, cette femme bénie des dieux et grande combattante invaincue, sauf par Hercules. Il sourit et lève son poing droit pour le laisser frapper la tête d'un des ennemies du village. Celui ci sous le choc du poing stop sa lancer et tombe au sol inconscient. Hercules lève les yeux et regarde Ares poser tranquillement sur son toit à regarder la bataille. Il est bien trop loin, donc en avançant dans les combat, Hercules rejoins le dieu de la guerre en compagnie de la merveilleuse guerrière. 

Pour atteindre la zone, Hercule passe par une maison ou une femme se met à hurler. Trois hommes étaient la à essayer de la souiller et la mettre en ruine pour finir par la tuer. Mais Hercules arrive et tapote sur leurs épaules. Les trois hommes se retournent arme en main et regarde Hercules.

"Bah alors messieurs? Qu'elle mauvaise manières..."

Hercule mit un coup de pied dans celui du milieu qui vole à travers la fenêtre puis attrape les deux autres par le col pour les faire voler à travers le mur en volant et hurler pour s'effondrer au sol. Hercules sort du trou créer par les deux hommes en toussotant un peu à cause de la poussière qui à voler. Il sort et essuie sa veste beige, et esquisse un sourire sur les personnes qui le regarde. Bah oui c'était bien Ares et Xena qui ont été témoin de l'en-voler des hommes précédent. Hercules s'avance et lâche un hochement de tête à Xena pour la saluer.

"Je pensais pas vous revoir de si tôt, guerrière."

Il sourit et leva les yeux vers Ares pour fait un signe négatif de la tête.

"Ares, combien de fois je vais devoir te botter les fesses pour que tu comprend que faire la guerre ne sert à rien?"

Hercule croise les bras sure de lui comme toujours et regarde Ares en haut de son toit.


Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Arès
Dieux du mal
Dieux du mal
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Derrière toi, bouh!
Emploi/loisirs : Dieu de la Guerre
Humeur : Tu n'aimerais pas savoir...

MessageSujet: Re: Une vie routinière?   Mer 20 Jan - 14:08

    Tout se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Le meilleur des mondes après le passage d’Arès bien sûr. Il était bien le seul à pouvoir mettre de l’ambiance, à croire que les mortels s’ennuyaient de lui. Enfin, les offrandes n’avaient pas cessé, c’était déjà ça. Quoique, à force, y en a marre du raisin, ils peuvent vraiment pas trouver autre chose à lui offrir ? Ah mais si, le sacrifice d’une jeune vierge, il y a quelques semaines. Rien de bien palpitant. A croire aussi, qu’Arès s’ennuyait en ce moment. S’ennuyer de quoi, je me le demande. Peut-être bien de combats dignes de ce nom non ?

    Alors que tout se déroulait comme il l’avait prévu, il commença à voir certains de ses hommes tombaient au sol. Ils n’avaient pourtant rien bu qui pourrait les faire s’écrouler comme des loques.

    Xena : Alors Arès pas moyen de rester tranquille!! Je sais que c'est toi qui fait encore éclater ses guerres!!! Tu n'as pas changer!!! Alors que deviens-tu??

    Finalement, il aurait préféré que ses soldats soient bourrés plutôt que Xena apparaisse. Cette dernière était la seule femme qui arrivait à le troubler et à faire quasiment ce qu’elle voulait de lui. Quasiment, faut pas non plus rêver hein, c’est pu Noël. Enfin, je parle côté sentiments et rien d'autres. Arès n'a jamais laissé qui que se soit le diriger et ce n'était pas maintenant que ça allait commencer.

    Arès : « Xena, j’aurais dû deviner que tu serais dans les coins. Je n’ai rien trouvé de mieux pour te ramener à moi. »

    Oui bon, l’humour d’Arès a toujours été de mauvais goût, je ne vous apprends rien... . La journée n’était pas complètement fichue, cette guerrière était de bonne compagnie. Mais la sentence bascula vite quand des hommes se mirent à voler. A moins qu’ils soient d’un coup dotés d’une paire d’ailes, ce n’est pas normal. Et la suite ne faisait que le réconforter dans cette idée. Hercule sortit d’une maison. Première réaction d’Arès : il regarda vers le ciel en prononçant un :

    Arès : « Pourquoi ? »

    Bah oui, pourquoi il y avait toujours l’un ou l’autre qui venait le déranger pendant qu’il s’amusait ? En plus, cette fois-ci c’était carrément les deux en même temps. Lui, il ne venait pas sans cesse les embêter. Enfin, en ce moment. Quoi ? Ca faisait un petit bout de temps qu’il les avait laissé tranquille non ? Bon d’accord, c’est parce qu’il avait préparé un mauvais coup en enlevant son propre fils et en le faisant grandir pour en faire un redoutable guerrier, mais n’empêche que pendant ce temps, il n’était pas venu les ennuyer.

    Hercule : "Je pensais pas vous revoir de si tôt, guerrière."

    Quelle ironie du sort n’est-ce pas ? A moins que se soit encore un coup de Zeus. Comment peut-on détester son fils au point de toujours lui mettre les bâtons dans les roues ? Façon de parler bien sûr, Arès n’est pas monté sur roues. Heureusement d’ailleurs. Se serait assez…étrange.

    Hercule : "Ares, combien de fois je vais devoir te botter les fesses pour que tu comprend que faire la guerre ne sert à rien?"

    Lui aussi est doté d’un humour pourrit. A croire que ce point leur vient du paternel. Enfin, Arès détestait l’humour d’Hercule et certainement que c’était réciproque. Quoique, on s’en fout.

    Arès : « Tien mon p’tit frère. Tu n’as rien d’autre à faire que de venir pourrir l’ambiance ? »
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Hercules
Guerrier du bien
Guerrier du bien
avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 28
Localisation : France
Emploi/loisirs : !!!
Humeur : Bonne

MessageSujet: Re: Une vie routinière?   Sam 23 Jan - 18:11

Hercules fixait Ares bien trop fière de lui de par ses actes et surtout de ce qu'il créer. Du haut de son toit, il laisse paraitre toujours les mêmes choses envers Hercules de part en lui rappelant qu'il sont frère et que de plus ils sont souvent confronté l'un à l'autre. Hercules les bras croisé le fixe et esquisse un sourire à ses paroles pour y répondre tous en remettant sa chevelure en place.

"Sa me plait de pourrir les ambiances que tu animes...Et saches que je ne me considère pas comme ton frère. Je te considère plus comme un raté de la famille, un homme cupide de bataille que père à fait par accident."

Hercule saute en faisant un saltot sur un muret et refait de nouveau un saut en prenant appuie sur les murs de la maison pour agripper de ces mains les tuiles et se hisser sur le toit face à Ares.

"Dit moi Ares, tu penses pas que face à moi tu as déjà du mal... Donc la dut fait que la grande guerrière qui te fait chavirer le coeur soit présent soit encore un plus gros handicap? Car sans être indiscret y parait qu'elle t'as déjà botter le derrière."

Hercules aime taper la ou sa peu faire mal et déstabiliser Ares, il sait bien que cette homme frère de sang paternel aime pas être rendu au ridicule et surtout aime avoir une bonne image pour sa fierté personnel. Hercules est face à lui prêt à combattre si il faut dans un combat interminable comme toujours qui finira par de la fatigue des deux cotés et puis à un départ.


Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une vie routinière?   Sam 23 Jan - 20:53

Elle venait de combattre et pu voir qui venait s'ajouter au fléau qu'Arès aimait tant faire.

Eh oui mon cher Arès je suis encore là! Ah ah!! Tu crois me faire rire mon cher!! Tiens Hercule te voila aussi. C'est bien vous m'occuppez les mecs à tout bout de champs!! C'est lassant avec le temps!! Vous n'avez pas mieux à faire que de toujours vous chamailler??

Hercules à Arès: Dit moi Ares, tu penses pas que face à moi tu as déjà du mal... Donc la dut fait que la grande guerrière qui te fait chavirer le coeur soit présent soit encore un plus gros handicap? Car sans être indiscret y parait qu'elle t'as déjà botter le derrière."

A cette conversation elle put que rire de leur propos, deux enfants prêts à se battre pour avoir le même jouet. Xéna avait devant elle un duo vraiment hors paire. On aurait dit des Dieus de bas étages!

Touché Hercule et sache que je l'ai eu une fois je peux encore et encore le déjouer celui-là!!! Vous me faites rire les mecs!!

Elle se rapprochait de plus en plus d'eux en combattant au mieux pour combattre les idiots afin d'offrir un spectacle au Dieu de la guerre. Pour lui, Xéna savait que les humains n'étaient que des pions de jeu afin de le divertir. Autrefois elle avait abattu ce Dieu et connaissait ses points faible. Tout n'était que partie remise pour la belle combattante.

Alors Hercules que fais-tu ici?? Ton frère a pour objectif de se divertir en causant des dégâts terrestre c'est clair pour moi . Toi c'est autre chose par contre. Et hop!!

Un soldat arriva derrière elle et en un coup de vent son poing parti afin de le jeter au sol. Elle se servi de son chakram à nouveau pour étourdir ces adversaires et d'un geste vif elle prit son épée et l'enfonça dans le coeur de ces victimes. En un éclair elle venait de mettre deux individus au sol et dans leur tombe. La jeune femme savait qu'elle n'avait pas à faire le ménage suite aux combats et que les familles s'en chargeraient pour elle.

Quant à toi Arès il me faut beaucoup plus pour que je te revienne mon cher. Tu as un charisme masi par le passé tu as commis une erreur fatale: me trahir!!! J'ai pu constater que seul toi Arès compte vraiment et que les autres, nous autres!! sommes des pions pour assouvir tes propres besoins !! Tu es un enfant gâté pourri!!! Je suis peut-être une guerrière masi cela ne fait pas tant un point commun véritable...tant qu'à moi!!!!

Elle s'avança encore dans la foulé du peuple avec son cheval pour se diriger plus près vers les deux hommes perchés sur leur haut lieu. Elle observait leur scène du coin de l'oeil et épiait ce qui se passait entre eux.

*Ces Dieu qui ont tout se croient vraiment tout permis!!!! *
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Arès
Dieux du mal
Dieux du mal
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 11/01/2010
Localisation : Derrière toi, bouh!
Emploi/loisirs : Dieu de la Guerre
Humeur : Tu n'aimerais pas savoir...

MessageSujet: Re: Une vie routinière?   Lun 25 Jan - 14:30

    Hercule : « Sa me plait de pourrir les ambiances que tu animes...Et saches que je ne me considère pas comme ton frère. Je te considère plus comme un raté de la famille, un homme cupide de bataille que père à fait par accident.

    Hum, pardon ? C’était exactement ce qu’aurait pu dire Arès à ce moment précis, parce qu’au cas où Hercule se soit lourdement cogné la tête, c’était lui le fils illégitime de Zeus et non le Dieu de la Guerre. En conclusion, l’accident c’était le plus blond des deux. Je vous laisse deviner lequel. Il faut dire qu’Arès n’avait pas vu ça venir. Généralement Hercule était plus posé dans ses paroles, c’était plutôt le style de son demi-frère de se montrer arrogant et agressif. Enfin passons. Arès avait d’autres chats à fouetter si vous voyez ce que je veux dire. C’est une expression, il ne fouette pas les chats n’est-ce pas. Après avoir secoué la tête négativement, levé les yeux au ciel et croisé les bras sur son torse, le grand brun se décida à répondre, même si la lassitude commençait vraiment à se faire ressentir.

    Arès : « Au cas où tu l’aurais oublié, c’est toi le bâtard de Zeus… . Tu devrais aller jouer ailleurs, je n’ai pas de temps à perdre avec toi, il y a bien plus intéressant ici. »

    Evidemment, le Dieu de la Guerre parlait de Xena. A part des insectes sans aucun intérêt, il n’y avait personne d’autres ici. Mais Hercule revenait à la charge, comme un gamin qui n’aime pas être mit à l’écart.

    Xena : Eh oui mon cher Arès je suis encore là! Ah ah!! Tu crois me faire rire mon cher!! Tiens Hercule te voila aussi. C'est bien vous m'occuppez les mecs à tout bout de champs!! C'est lassant avec le temps!! Vous n'avez pas mieux à faire que de toujours vous chamailler??

    Les paroles de Xena étaient encore plus poignantes. Enfin, ça ne servait à rien de dire qu’elle était la seule qui pouvait « blesser » le grand Arès rien qu’avec des mots. Blesser, blesser, c’est un bien grand mot n’empêche, ça l’interpelle devrais-je dire. Le terme est bien mieux choisi.

    Arès : Au risque d’avoir l’air d’un gosse, c’est lui qui a commencé. »

    Oui bon, il avait montré son frère du doigt en disant ça. C’est vrai qu’Arès pouvait parfois avec des réactions assez spéciales, mais on ne peut pas lui en vouloir, c’est ce qui fait son charme quelque part.

    Hercule : "Dit moi Ares, tu penses pas que face à moi tu as déjà du mal... Donc la dut fait que la grande guerrière qui te fait chavirer le coeur soit présent soit encore un plus gros handicap? Car sans être indiscret y parait qu'elle t'as déjà botter le derrière."

    Le fait que Xena fasse chavirer son cœur, on peut dire que c’est vrai. Enfin, c’est absolument vrai puisqu’Arès ne peut pas s’empêcher de la voir autrement que comme une ennemie. Et bien quoi ? Après tout, outre le fait que se soit le Dieu de la Guerre, c’est aussi un homme et quel homme trouverait Xena non intéressante ? C’est vrai aussi qu’elle lui a déjà botté les fesses, si on peut dire ça. Souvent, Arès laisse tomber dirais-je. Il l’a aussi tué une fois, bien qu’il ait assez vite regretté son geste. Il s’est passé tellement de choses entre eux, un je ne sais quoi qui rend leur relation plutôt intéressante, voir même émouvante quelque part. Malheureusement, le bien versus le mal, les empêche de vivre une véritable relation digne de ce nom, ni même de s’avouer leurs sentiments cachés. Quoiqu’Arès l’a déjà fait, mais cela se termine toujours de la même façon. Pas très chanceux le Dieu de la Guerre. On dirait que sa chère sœur l’oublie souvent.

    Xena : Touché Hercule et sache que je l'ai eu une fois je peux encore et encore le déjouer celui-là!!! Vous me faites rire les mecs!!

    Arès n’appréciait pas vraiment cette conversation, mais aujourd’hui, il s’était juré de ne pas s’énerver. Enfin, fallait pas non plus qu’Hercule le cherche plus longtemps sinon il allait vite reprendre sa promesse. Tout le monde sait que le Dieu de la Guerre n’a aucune parole. Enfin, on ne va pas le refaire.

    Xena : Quant à toi Arès il me faut beaucoup plus pour que je te revienne mon cher. Tu as un charisme masi par le passé tu as commis une erreur fatale: me trahir!!! J'ai pu constater que seul toi Arès compte vraiment et que les autres, nous autres!! sommes des pions pour assouvir tes propres besoins !! Tu es un enfant gâté pourri!!! Je suis peut-être une guerrière masi cela ne fait pas tant un point commun véritable...tant qu'à moi!!!!

    Quelque part, elle venait d’admettre qu’il ne lui était pas indifférent, je me trompe ? Le fait qu’il l’ait trahi n’est qu’un détail, enfin il faudrait changer ça un jour quand même. Malgré tous les coups de main qu’il lui a donné jusqu’à maintenant, elle ne lui avait pas pardonné. Qu’est-ce qu’il faut qu’il fasse pour que Xena efface ce léger détail de sa mémoire ?

    Arès : « Tu fais erreur Xena. J’ai changé depuis tout ce temps. Bientôt tu t’en rendras compte. »
Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie routinière?   

Revenir en haut Aller en bas
Pour la santé du forum, un clique par jour sur chaque CHAKRAM !
 

Une vie routinière?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Xena Univers :: Section Rôle Play de L'Univers de Xena et Gabrielle :: Europe :: Grèce Antique :: Les Marchés-